9-criteres-pour-choisir-siege-de-bureau

A l’heure où nous passons l’essentiel de la journée assis derrière notre écran, l’importance du choix du siège de bureau ne peut être surestimée. En effet, 43% des français souffrent de mal de dos dans leur travail, selon une étude réalisée récemment. Or, un siège de bureau n’est pas qu’un simple meuble de bureau. Ce choix peut avoir un impact non seulement sur votre confort, mais également sur votre santé, votre bien-être général et votre productivité. Dans cet article, vous trouverez 9 critères cruciaux pour sélectionner le siège de bureau idéal, afin qu’il devienne un allié de soutien plutôt qu’une source d’inconfort.

1. Cinq points d’appui

Ils déterminent l’équilibre et la stabilité de votre siège. Par conséquent, ils impactent également votre posture et votre confort.

Le piètement à 5 points ou en étoile, assure une répartition équilibrée du poids de l’utilisateur sur une surface plus large.

Siege-bureau-pied-etoile

2. Choix des roulettes adaptées à la nature du sol

C’est un aspect souvent négligé et pourtant crucial. Or, on sait que les sols peuvent varier, passant du dur (comme le carrelage) au mou (comme la moquette). Et chaque type de sol nécessite un type spécifique de roulettes.

Les roulettes pour sol dur sont généralement équipées de revêtements en caoutchouc ou en polyuréthane. Elles minimisent ainsi les risques de rayures sur les sols durs. D’autre part, les roulettes pour sol mou s’avèrent plus souple. Elles offrent une traction optimale sur les surfaces plus douces.

Cela va au-delà de la simple facilité de déplacement. Ces composants jouent en effet un rôle crucial dans la prévention des douleurs au niveau du dos et en particulier des lombaires. En effet, optez pour des roulettes adaptées à la nature du sol peut significativement réduire les sollicitations fréquentes des lombaires lors du réajustement de la posture et du déplacement du siège. Elles vous garantiront une mobilité fluide, sans à-coups, sans dommage pour votre dos.

3. Des réglages pour les besoins individuels

La personnalisation est la clé pour répondre aux besoins individuels de chaque utilisateur. Explorez les fonctionnalités ajustables pour vous assurer que votre siège s’adapte parfaitement :

  • à votre morphologie
  • à vos préférences,
  • aux besoins uniques de votre corps
  • mais également à votre style de travail.

Les fonctionnalités ajustables, telles que la hauteur du siège, l’inclinaison du dossier et les accoudoirs réglables, offrent une flexibilité nécessaire pour s’adapter à votre morphologie.

3.1. Hauteur d’assise

La hauteur d’assise réglable est cruciale. Elle va vous permettre de garder vos pieds à plat sur le sol. Mais aussi de garantir une posture droite, favorisant la circulation sanguine dans vos jambes.

Ajustez la hauteur du siège à l’aide de la manette, située généralement sur le côté de l’assise. Elle actionne un vérin pneumatique vous permettant de monter ou descendre l’assise de votre siège.

Ainsi, pour trouver la hauteur idéale, maintenez la manette pour monter votre assise jusqu’à arriver légèrement en dessous de vos genoux. Relâchez la manette pour bloquer cette hauteur qui doit vous permettre de créer un angle droit entre le sol et vos jambes, entre vos jambes et vos cuisses.

3.2. Profondeur d’assise

Parallèlement, la profondeur d’assise réglable est tout aussi importante. En effet, elle vous permet d’ajuster la distance entre le bord du siège et le creux de vos genoux.

Si votre siège dispose de ce réglage, ajustez la profondeur d’assise de telle sorte que votre dos soit appuyé contre le dossier. Il doit résider un espacement de 3 doigts entre le bord avant de l’assise et l’arrière du genou. Un réglage correct assure ainsi un soutien optimal pour le bas du dos. Il évite une pression excessive désagréable derrière le genou.

En combinant ces deux aspects, vous créez une base solide pour une posture assise saine et confortable.

4. Bord avant arrondi

Un autre détail souvent négligé, mais crucial, est le bord avant arrondi. Cette caractéristique minimise la pression sur la face arrière de vos cuisses. Elle améliore ainsi la circulation sanguine. Elle réduit les inconforts liés à une position sédentaire prolongée : engourdissement et fatigue des jambes

5. Support lombaire

Comprendre l’importance du support lombaire adéquat est essentiel pour prévenir les problèmes de dos.

La région lombaire (partie inférieure de la colonne vertébrale), est particulièrement sujette aux tensions et aux douleurs chez de nombreuses personnes. Un support lombaire bien conçu maintient la courbure naturelle de la colonne vertébrale. Elle réduit ainsi la pression sur les disques intervertébraux et contribuant à prévenir les maux de dos.

criteres-choisir-siege-bureau-support-lombaire

A l’idéal, optez pour un siège qui offre un soutien réglable en hauteur et en intensité. La capacité de personnaliser ce support assure un ajustement précis à la courbure naturelle de votre dos. Il offrant un soutien optimal là où vous en avez le plus besoin.

6. Accoudoirs réglables

Et maintenant les accoudoirs entrent en jeu. En effet, Ils jouent un rôle crucial dans le maintien du confort et la réduction des tensions au niveau des épaules et du cou.

Pour cela, ils doivent être correctement ajustés pour offrir un soutien aux avant-bras, empêchant ainsi les épaules de s’affaisser ou de se tendre.

C’est pourquoi je déconseille les accoudoirs fixes. Il est même préférable de ne pas en avoir. En effet, le plus souvent des accoudoirs fixes gênent plus qu’autre chose.

Pour ce qui est des accoudoirs réglables, il en 4 types :

  • Les accoudoirs 1D sont réglables en hauteur.
  • Les accoudoirs 2D sont réglables en hauteur et en largeur.
  • Les accoudoirs 3D sont réglables en hauteur, en profondeur et en largeur
  • Les accoudoirs 4D possèdent non seulement les réglages précédents, mais ils peuvent également effectuer une rotation complète.

Réglages des accoudoirs

A minima, les accoudoirs doivent être positionnés à une hauteur permettant à vos bras et à vos avant-bras de former un angle droit (90°). Cela favorise une position naturelle et détendue, réduisant la tension au niveau des épaules et du cou.

Si la hauteur de votre bureau est réglable, assurez-vous que la surface de travail est alignée avec la surface d’appui des accoudoirs.

critère-choisir-siege-bureau-accoudoirs

Si cela n’est pas le cas, alignez néanmoins ces 2 surfaces. Si vos pieds ne touchent pas le sol, compensez la différence par un repose-pieds.

En fonction du type d’accoudoirs (2D, 3D ou 4D), adaptez leur position en avant ou en arrière pour correspondre à votre posture de travail. Reculez les accoudoirs afin que vos bras soient proches de votre surface de travail, favorisant ainsi une position naturelle. Positionnez-les pour éviter toute gêne. Ce réglage personnalisé contribuera non seulement à réduire la fatigue des bras et des épaules, mais également à préserver les articulations des poignets, créant ainsi un environnement de travail ergonomique et adapté à vos besoins spécifiques.

Les personnes qui ont aimé cet article ont aussi lu :  Comment la cartographie des postes de travail peut-elle réduire les risques de TMS ?

7. Têtière ou appui-tête

Le réglage adéquat de l’appui-tête d’un siège de bureau est une étape cruciale pour soulager la tension du cou et réduire la fatigue associée à une position assise prolongée. L’appui-tête, lorsqu’il est positionné à la hauteur de la nuque, offre un soutien optimal à la tête et au cou, contribuant ainsi à maintenir une posture confortable.

criteres-choisir-siege-bureau-tetiere

Un appui-tête ajustable permet à l’utilisateur de personnaliser sa position en fonction de sa taille et de ses préférences. Lorsqu’il est correctement réglé à la hauteur de la nuque, l’appui-tête soutient la courbe naturelle de la colonne vertébrale, réduisant la pression sur les muscles du cou et prévenant les tensions indésirables.

Cette fonctionnalité n’est pas simplement un confort supplémentaire, mais une mesure pour améliorer le bien-être au travail.

8. Mobilité et pivot

Continuons avec deux aspects importants : la mobilité et la fonction de pivot à 360 degrés. Ces caractéristiques permettant d’améliorer l’accessibilité et la facilité de mouvement dans votre espace de travail.

L’importance de la mobilité réside dans la liberté de mouvement qu’elle offre. Des roulettes de qualité combinées à une base pivotante permettent de se déplacer sans effort d’un endroit à un autre dans votre espace de travail. Cela facilite non seulement l’accès à différents éléments de votre bureau, mais favorise également une dynamique d’utilisation plus flexible.

Une fonction de pivot à 360 degrés est une caractéristique clé pour une accessibilité maximale. Elle vous permet de tourner librement sur votre siège sans avoir à ajuster constamment sa position. Ceci est particulièrement utile dans des environnements de travail dynamiques où la nécessité de passer d’une tâche à une autre est fréquente.

9. Matériau et design du siège

Enfin je terminerai cette revue des critères essentiels pour le choix d’un siège de bureau par le matériau et le design. Ces aspects influent également sur son confort, sa durabilité et son esthétique globale.

9.1. Matériau

Le choix du matériau du siège est une décision importante. Les sièges peuvent être confectionnés à partir de divers matériaux tels que le tissu, le cuir, le mesh ou le vinyle, chacun ayant ses propres caractéristiques.

Le cuir a une tendance à retenir la chaleur, ce qui peut conduire à une sensation d’inconfort, en particulier lors de journées chaudes. Les matériaux plus respirants, comme le mesh ou les tissus techniques, par leur conception aérée, favorisent une meilleure ventilation, réduisant ainsi la transpiration et contribuant à un confort prolongé.

Le tissu offre une sensation douce. Le vinyle, quant à lui, allie souvent durabilité et facilité d’entretien.

9.1. Design

Là encore, bien que le cuir soit souvent associé à la qualité, il peut nécessiter un entretien régulier pour préserver son aspect. Il est sensible aux égratignures, aux marques et à l’usure au fil du temps. Les matériaux synthétiques modernes, quant à eux, offrent souvent une durabilité accrue et nécessitent moins d’entretien.

Autre argument : La production du cuir peut avoir un impact environnemental significatif, impliquant souvent des procédés chimiques et une utilisation intensive d’eau. Opter pour des matériaux synthétiques ou des alternatives durables, comme des tissus recyclés, peut être plus respectueux de l’environnement.

Le design du siège va au-delà de l’esthétique. Il englobe la forme du dossier, la courbure du siège et la manière dont ces éléments interagissent avec la structure de votre corps. Un dossier et une assise bien conçus peuvent contribuer à maintenir une posture saine et à réduire la fatigue.

De plus, ces 2 derniers critères vous offrent l’opportunité de personnaliser votre siège en fonction de vos préférences esthétiques tout en garantissant un niveau de confort optimal. Un choix réfléchi dans ces domaines assure que votre siège n’est pas seulement fonctionnel, mais qu’il s’intègre harmonieusement dans votre espace de travail.

Tester et essayer des sièges

Il est indéniable que tester physiquement un siège avant l’achat est une étape incontournable. Cette démarche vous permet de ressentir directement les nuances de confort et de vérifier si le siège répond à vos attentes, à vos besoins et à vos spécificités morphologiques. Je rappelle que ce siège ne pourra être qualifié d’ergonomique qu’à partir où il répond à ces critères.

Se fier uniquement aux descriptions en ligne peut parfois ne pas refléter la réalité tangible de l’expérience d’utilisation.

Vous vous demandez peut-être où trouver ces opportunités d’essais. Je vous conseille de rechercher des salles d’exposition ou des détaillants proposant des essais de siège.

tester-essayer-choisir-siege-bureau

Entretien et longévité

Maintenant que vous avez trouvé le siège de bureau parfait, il est temps de s’assurer qu’il reste votre allié sur le long terme.

L’entretien régulier est la clé pour préserver les performances optimales de votre siège de bureau. Adoptez des habitudes simples mais efficaces : nettoyage régulier, resserrement des vis si nécessaire et vérification périodique des mécanismes ajustables.

Un entretien approprié contribue non seulement à la longévité de votre siège, mais il maintient également les caractéristiques qui font de lui un compagnon idéal dans votre espace de travail.

En investissant dans un siège de qualité, vous choisissez un équipement qui vous assure une continuité dans les bénéfices qu’il apporte à votre posture, votre productivité et, surtout, à votre bien-être général au travail.

Conclusion

Vous êtes maintenant armé(e) de connaissances essentielles pour créer un espace de travail qui allie confort, bien-être et productivité.

En récapitulant, nous avons mis en lumière des points cruciaux tels que les cinq points d’appui, la personnalisation des réglages, l’importance du support lombaire et bien d’autres encore.

N’oublions pas l’étape fondamentale de tester et essayer des sièges. En effet, cela vous permet de ressentir directement les avantages d’un siège adapté à vos besoins.

En conclusion, rappelez-vous :

  • qu’investir dans un siège de qualité n’est pas seulement un achat, mais une stratégie à long terme pour garantir votre bien-être au travail.
  • que le choix d’un siège de bureau est une décision qui influence votre quotidien professionnel et votre santé.

En complément, vous trouverez dans cet article des conseils pour bien aménager votre poste de travail, en particulier en télétravail.

N’hésitez pas à partager vos expériences ou poser des questions dans les commentaires ci-dessous.

Je vous dis à bientôt et bonne ergo !

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager ! ;-)

Categories:

11 Responses

  1. Merci pour cet article, grâce auquel choisir son fauteuil de bureau n’a maintenant plus de secret pour moi ! Je pense que ce serait l’un de mes prochains investissements. C’est tellement important, un siège confortable et qui soit favorable à une bonne posture !

  2. Merci pour tous ces conseils 🙂 Il serait temps que j’investisse dans un vrai siège de bureau !

    • En effet, et mon rôle de préventeur est de conseiller de ne pas attendre que les douleurs s’installent. En tous cas, merci d’avoir lu cet article et d’avoir laissé un commentaire. Ca me touche.

  3. Merci pour ces conseils à la fois pratiques et informatifs. J’ai beaucoup appris sur l’ergonomie, et je vais pouvoir apporter quelques rectifications dans l’organisation de mon espace de travail !

    • Merci beaucoup pour votre commentaire. C’est exactement pour cela que j’ai créé ce blog.
      Il suffit parfois d’un petit ajustement pour se sentir mieux devant son écran. Ravie si j’ai pu y contribuer.

  4. Merci pour cet article. Vu le temps que je passe au bureau. Il est important de prendre cet élément en considération. J’ai changé pour une version plus aérée vs une version en simili cuir digne des patrons des années 80. Je ne regrette pas quel gain de confort

  5. Ce sont de très bons conseils, merci ! Personnellement, je ne supporte pas le support lombaire, ça me donne mal au dos. C’est la première chose que j’enlève quand j’achète un nouveau siège. Je n’ai peut-être pas encore trouvé un qui me convient…

  6. Vous soulevez 2 points essentiels : celui de l’importance d’essayer un siège avant de l’acheter et la sensibilité individuelle qui est à la base de la sensation de confort.
    Un grand merci pour avoir lu cet article et laissé un commentaire 🙏

  7. Merci Mélanie pour cet article détaillé. Je pense justement changer de fauteuil un jour, et je voudrais notamment des accoudoirs réglables, moi qui bouge beaucoup….

Laisser un commentaire

Mélanie Brout - Ergonome
Mélanie Brout