Améliorer les conditions de travail des chauffeurs livreurs

Comment améliorer les conditions de travail des chauffeurs livreurs ?

Les livreurs jouent un rôle crucial dans notre économie. Ils assurent la livraison rapide et efficace de nos marchandises à travers des itinéraires parfois complexes. Pourtant, leur travail s’avère souvent soumis à des contraintes physiques importantes, pouvant affecter leur santé et leur efficacité. Que vous soyez vous-mêmes livreurs ou que vous travaillez dans une entreprise de livraison, vous découvrirez dans cet article comment améliorer les conditions de travail pour les chauffeurs livreurs. En comprenant les défis spécifiques et en proposant des solutions adaptées, il devient possible de prévenir les blessures, mais aussi d’améliorer l’efficacité des livraisons.

Le métier de chauffeur livreur et ses conditions de travail

Les livreurs sont des acteurs essentiels dans la chaîne de production et de distribution. Ils transportent les marchandises depuis les entrepôts de stockage jusqu’aux clients finaux, que ce soit des particuliers ou des entreprises.

Parmi les défis les livreurs, citons la nécessité de soulever et de déplacer des charges lourdes de manière répétée, le chargement et le déchargement rapides des marchandises dans des délais serrés, ainsi que la gestion de l’itinéraire et de la circulation dans des environnements urbains souvent congestionnés.

Les responsabilités principales consistent généralement à :

  • Vérifier que toutes les marchandises à livrer sont complètes et accompagnées des documents requis
  • Communiquer avec les clients pour les informer de la livraison ou pour confirmer l’emplacement précis de la marchandise
  • Conduire le véhicule de livraison en respectant scrupuleusement le Code de la route
  • Assurer l’entretien régulier du véhicule de livraison et signaler toute dégradation à son supérieur hiérarchique
  • Vérifier avec le client la conformité de la marchandise livrée (quantité et état) et obtenir sa signature sur le bon de livraison
  • Rendre compte à son supérieur de toute anomalie signalée par le client.

Ces contraintes peuvent entraîner des risques significatifs pour leur santé.

Contraintes physiques chez les chauffeurs livreurs

Le métier de chauffeur livreur s’accompagne d’une multitude de contraintes physiques :

  • port de charges lourdes,
  • postures contraignantes imposées par l’espace limité des véhicules de livraison,
  • vibrations incessantes lors de leurs trajets.
Les contraintes physiques des chauffeurs livreurs

Tous ces facteurs augmentent significativement le risque de développer des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS), des affections qui touchent les structures musculaires, articulaires et nerveuses.

Localisation des douleurs

Les sièges de ces douleurs sont principalement :

  • Le bas du dos, conséquence de manutentions manuelles non adaptées et dangereuses. Cependant, elle peut être également la conséquence d’une exposition aux vibrations (véhicule) et à la station assise prolongée (conduite).
  • La nuque dont les douleurs peuvent résulter de la tension musculaire lors de la conduite et de l’importance à visualiser leur environnement lors des manœuvres.
  • Les genoux en lien avec les manutentions, les multiples montées et descentes du véhicule ou à la position de conduite

Principaux facteurs de risque

Voici les principaux facteurs de risque lors des manipulations :

  • L’absence de prise ou des prises difficiles pour saisir la charge
  • Postures inconfortables
  • Des distances de transport plus longues augmentent la pénibilité et le risque d’accidents.
  • Méconnaissance du poids manipulé ou du tonnage en fin de journée.

Contraintes psycho-sociales pour les chauffeurs-livreurs

Parallèlement aux contraintes physiques, les chauffeur-livreurs rencontrent également des défis psychosociaux. Les contraintes horaires sont souvent évoquées comme des situations difficiles. Aussi, la pression liée aux délais de livraison, aux difficultés de circulation, la gestion simultanée de plusieurs tâches, les interactions avec les clients, les difficultés de communication avec le personnel de l’entrepôt ou de l’entreprise et l’isolement dû à la nature solitaire du travail sont autant de facteurs qui peuvent engendrer des RPS.

Il convient donc de prendre en compte ces facteurs. Souvent moins visibles, ils s’avèrent tout aussi importants dans la démarche d’amélioration des conditions de travail. De plus, n’oublions pas que les sensations de stress et de douleur peuvent révéler l’augmentation du niveau de tension des muscles.

Pourquoi prendre en compte les conditions de travail des chauffeurs livreurs ?

Ces contraintes peuvent avoir des conséquences néfastes à la fois pour la santé des livreurs et pour celle de l’entreprise. En effet, les TMS peuvent entraîner :

  • des arrêts de travail prolongés,
  • une diminution de la qualité de vie au travail
  • une augmentation des coûts liés aux soins de santé.

De plus, le stress et tous les RPS en général peuvent affecter la motivation, l’engagement et la satisfaction au travail des livreurs. Cela peut alors se traduire par une baisse de la productivité, une augmentation de l’absentéisme et un turnover accru.

Il est donc essentiel de mettre en place des solutions d’aménagement ergonomique des postes de travail pour les livreurs afin de prévenir les blessures, de favoriser leur bien-être et d’optimiser l’efficacité des opérations de livraison.

Recommandations pour améliorer les conditions de travail des chauffeurs livreurs

Aménagement ergonomique des véhicules de livraison

Le véhicule du chauffeur livreur étant son principal outil de travail, il est essentiel qu’il soit confortable. Aussi, il apparait essentiel de :

  • Choisir des véhicules adaptés à l’environnement de conduite : VL en centre ville, véhicules à 4 roues motrices en montagne.
  • Opter pour des véhicules dotés de sièges confortables offrant un bon soutien lombaire et permettant des ajustements personnalisés et minimisant l’impact des vibrations (siège suspendu et correctement réglé)
  • Installer des dispositifs de sécurité tels que des caméras de recul, rétroviseurs larges, sans angle mort, et des systèmes d’assistance à la conduite pour réduire les risques d’accidents et de collisions.
  • Aménager l’espace de chargement de manière ergonomique en installant des dispositifs de retenue pour stabiliser les marchandises et en facilitant l’accès aux colis pour éviter les postures contraignantes, souvent sources de TMS. La porte latérale s’avère utile lorsqu’il y a peu de colis, car le hayon occasionnera, lui, des pertes de temps.
  • Préférer des véhicules dans lesquels les salariés peuvent se tenir debout à l’intérieur, avec présence de marches et/ou de poignées pour faciliter les montées et descentes dans les remorques.
  • Être attentif au niveau de bruit dans les cabines.

Solutions et dispositifs d’aide à la manutention

Les chauffeurs livreurs effectuent un nombre considérable de mouvements de levage et de manutention.

L’utilisation de dispositifs d’aide à la manutention doit être proposée afin de faciliter le transport des charges lourdes et encombrantes, tels que :

  • des chariots à roulettes, avec des roues adaptées au poids manipulé et au sol,
  • des diables légers (car fréquemment manipulés), équipés de triple roue pour les escaliers et les passages de trottoir,
  • des sangles de levage,
  • des rolls adaptés, plus grands pour des produits moins lourds mais volumineux
  • des systèmes de levage assistés.

Vous trouverez dans cet article d’autres solutions ergonomiques d’aide à la manutention.

Par ailleurs, il convient de veiller à ce que les livreurs disposent d’équipement de protection individuelle approprié (EPI). A minima des gants de manutention et des chaussures et un gilet de sécurité pour prévenir les blessures et les TMS.

Réduction du poids unitaire des charges

En coopération avec les fournisseurs, pourquoi ne pas proposer de réduire le poids des charges ? Rappelons que le poids unitaire recommandé doit être inférieur à 25kg pour un homme de 18 à 45 ans et 12,5 kg pour une femme de 18 à 45 ans (norme NFX 35-109). Rappelons aussi qu’il est recommandé de ne pas dépasser un poids de 600kg pour les charges manipulées avec un transpalette manuel et 300kg pour les rolls.

Les personnes qui ont aimé cet article ont aussi lu :  Ergonomie et confort visuel : juste une mise au point sur l’éclairage

Les colis peuvent être divisés, et pour les plus lourds posés sur des palettes. Les meubles ou autres peuvent être démontés.

Facilitation de la manutention des colis

  • Connaissance du poids des colis : elle permet au livreur d’ajuster la force nécessaire à leur manutention.
  • Fourniture de poignées : tous les emballages et contenants doivent avoir des poignées, des prises ou de solides points de préhension (poignées, cartons cerclés…). De bonnes prises réduisent sensiblement le risque de chute de la charge. Elles offrent également davantage de visibilité vers l’avant et réduisent la fatigue en diminuant la force nécessaire pour soutenir la charge.
  • Diminution de l’encombrement des charges
  • Réduction des distances : en collaboration avec les clients, proposer des lieux de parking permet de satisfaire les exigences de chacun :
    • Moins de manutention
    • Gain de temps
    • Moins de bruit lié aux déplacements des engins lors de livraisons matinales.

Organisation du travail des chauffeurs livreurs

Repenser l’organisation du travail s’avère une solution efficace pour limiter au maximum les contraintes pour les livreurs. Tout d’abord, il apparait essentiel de répartir équitablement les charges de travail entre les livreurs et d’optimiser les horaires de travail pour réduire la fatigue physique et mentale.

Par exemple, placer les colis de la livraison suivante le plus près possible du bord du camion évite de monter dans le véhicule et d’adopter des postures contraignantes pour les prendre.

Pour limiter la charge physique de travail, il convient de :

  • manutentionner à 2 lors de tournées ayant des charges ou des clients dits « difficiles »
  • encourager l’aide de la part des clients
  • permettre une rotation des chauffeurs lors des tournées dites « chargées »
  • s’assurer qu’il y aura des aides sur le lieu de livraison.
Améliorer les conditions de travail des chauffeurs livreurs avec l'aide des clients

Il devrait également être possible de regrouper les clients et d’organiser le chargement afin de ne pas chercher les produits lors de la livraison. On évite ainsi les doubles manutentions et les postures inconfortables.

Les temps de manutention doivent être pris en compte lors de l’organisation des tournées, ainsi que les habitudes des clients. Par exemple une livraison prendra plus de temps si le client vérifie tout le chargement.

Optimisation des itinéraires de livraison

Elle doit permettre aux chauffeurs de les réaliser dans des conditions favorables, sans être source de stress.

Il existe aujourd’hui des outils de planification logistique pour définir des itinéraires efficaces et minimiser les temps de conduite et d’attente. Par ailleurs, privilégier les livraisons regroupées géographiquement permet de réduire le nombre de trajets, d’optimiser l’utilisation du véhicule, et de limiter la fatigue des livreurs.

Pour limiter la charge psycho sociale de travail, il convient d’offrir une liberté d’action aux chauffeurs leur permettant de faire face à l’inattendu. Pour cela, la mise à disposition un téléphone (avec kit mains libres à utiliser à l’arrêt du véhicule) permettent aux chauffeurs livreurs de gérer les aléas de la route avec le client et de s’organiser. Par ailleurs, lors de l’organisation des tournées, un compromis doit être trouvé entre la circulation et les contraintes horaires (clients, centre ville, heure de départ…).

Améliorer les conditions de travail des chauffeurs livreurs avec téléphone

Organisation des « ramasses » 

En connaissant les ramasses à l’avance évite d’aller deux fois dans une même entreprise. L’ordre de tournée doit prévoir d’avoir assez de place dans le camion.

Tâches annexes des chauffeurs livreurs

Enfin, il convient de ne pas oublier les tâches annexes des chauffeurs à prendre en compte dans l’organisation des tournées :

  • Essence
  • Attente de la signature des clients
  • Compte rendu des livraisons sur le Bon de Livraison

Formation et sensibilisation des chauffeurs livreurs

Aux risques de TMS

Il s’avère important de fournir une formation régulière aux chauffeurs livreurs pour leur apprendre à reconnaître et à prévenir les risques de blessures liées à leur activité. Des formations comme les formations PRAP (Prévention du Risque lié à l’Activité Physique) sensibilisent aux principes de l’ergonomie et les bonnes pratiques de manutention en fonction de la situation de travail réelle. Ces formations permettent d’adapter des principes d’économie d’effort comme :

  • Approcher vous au maximum de la charge
  • Ecartez les pieds et placez-les de chaque côté de la charge
  • Gardez les bras et la charge le plus près possible du corps
  • Pliez les genoux et laissez vos jambes faire le travail
  • Gardez le dos droit
  • Orientez les pieds dans le sens du mouvement pour éviter une torsion du dos
  • Ne faites pas de mouvements rapides ou saccadés.
les PPSE

Il existe tout un arsenal de formations ou de sensibilisations pour reconnaitre les signes avant-coureurs de blessures musculo-squelettiques et apprendre les techniques de travail sûres. L’objectif consiste à favoriser une prise de conscience accrue de leur santé et de leur sécurité

A la gestion du stress

Par ailleurs, il est essentiel de fournir aux chauffeurs livreurs des outils pour gérer le stress et les sensibiliser aux premiers signes de mal-être. Des ateliers de sensibilisation peuvent prendre diverses formes. Le soutien social et le management bienveillant sont des éléments clé dans la prévention des RPS. Un bon management doit comprendre une planification préventive des plannings. Cela évite la surcharge de travail et des horaires à rallonge. Et surtout, une reconnaissance du travail effectué par ces professionnels est fondamentale. Il faut éviter que les chauffeurs-livreurs se sentent invisibles ou dévalorisés. Cela passe par une bonne communication et une valorisation de chaque salarié.

En suivant ces recommandations, les entreprises peuvent ainsi contribuer à créer un environnement de travail plus sûr, plus confortable et plus productif pour leurs livreurs. Tout en réduisant les risques de blessures et en optimisant leur efficacité et leur productivité.

Conclusion

En conclusion, cet article a exploré l’importance de l’ergonomie dans l’aménagement des postes de travail des livreurs. Nous avons examiné les défis auxquels sont confrontés les livreurs dans leur activité professionnelle, des risques de blessures musculo-squelettiques aux difficultés organisationnelles et relationnelles. Leur activité implique souvent des tâches physiquement exigeantes telles que le chargement et le déchargement de marchandises lourdes, la manipulation de colis encombrants et la conduite sur de longues distances.

Puis, nous avons formulé des recommandations pour un aménagement ergonomique efficace. Notamment le choix judicieux du matériel de travail, l’organisation optimale des tâches et la sensibilisation des livreurs à l’ergonomie.

En investissant dans l’ergonomie des postes de travail, dans le confort et la sécurité de leurs employés, les entreprises contribueront à créer un environnement de travail plus sain, plus sûr et plus efficace pour tous. Or, on le sait, une meilleure ergonomie se traduit par une réduction de l’absentéisme, une amélioration des conditions de travail, une augmentation de la productivité et une fidélisation des employés. Ainsi, en prenant soin de ses salariés, l’entreprise assure sa pérennité, sa qualité de service, sa rentabilité à long terme et renforce son image.

Entreprises, travailleurs tout comme les clients, tout le monde y gagne !

J’espère que cet article « Etudes de cas » vous a intéressé(e). N’hésitez pas à partager vos expériences ou à poser des questions dans les commentaires ci-dessous. Je serai ravie d’y répondre.

Je vous dis à très bientôt et bonne ergo ! 👋

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager ! ;-)

Categories:

2 Responses

  1. Merci pour cet article très pertinent et très complet. Il faudrait le faire lire aux chefs d’entreprise pour qu’ils comprennent enfin l’importance de l’ergonomie. Faire en sorte que les employés restent en forme est bon pour tout le monde, il faut juste investir un peu de temps et d’argent pour obtenir un effet positif décuplé !

  2. Wouaw le sujet est tellement bien maîtrisé ! Je suis très sensible à la QTV, ayant moi-même fait une formation RSE. Il est d’ailleurs vrai qu’il y a encore beaucoup de travail à venir afin d’améliorer la vie des travailleurs en général. Merci pour cet article. 🙂

Laisser un commentaire

Mélanie Brout - Ergonome
Mélanie Brout