Affiche journée Mondiale de la Sécurité et de la santé au travail 2022

Depuis 2003, chaque année le 28 avril, le monde du travail, en collaboration avec l’Organisation internationale du travail (OIT), célèbre partout dans le monde la Journée de la Sécurité et de la Santé au travail (SST).

Le thème de cette année est « Agir ensemble pour instaurer une culture positive de la sécurité et de la santé » alimenté par le dialogue social et la participation de tous les acteurs pour protéger le milieu de travail.

A quoi ça sert ?

Tout d’abord cette journée est l’occasion d’attirer l’attention sur la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles.

Par ailleurs, sachez que depuis 1996, le 28 avril marque la Journée Internationale de commémoration des travailleuses et des travailleurs morts ou blessés au travail. Des hommages sont rendus aux victimes des accidents et des maladies du travail.

Cette journée est également l’occasion d’attirer l’attention sur les mesures à prendre pour préserver la santé des travailleurs. L’objectif est de susciter un mouvement visant à bâtir des sociétés axées davantage sur le bien-être au travail.   

Affiche de la Journée Mondiale de la Sécurité et de la Santé au travail 2022

Accidents et maladies professionnelles

Rappelons que les maladies professionnelles les plus courantes sont :

  • les cancers provoqués dus aux substances dangereuses ;
  • les troubles musculo-squelettiques (TMS) ;
  • les maladies respiratoires ;
  • la perte de l’audition ;
  • les maladies circulatoires ;
  • les maladies contagieuses causées par une exposition à des agents pathogènes ;
  • et bien d’autres encore.

L’augmentation des accidents du travail (AT) et des maladies professionnelles (MP) continue. Une nouvelle estimation du Bureau International du Travail (BIT) nous apprend que le nombre d’AT/MP est en augmentation. ceci est dû à la rapide industrialisation de certains pays en voie de développement.

Industrialisation croissante

Quels sont les chiffres ?

Chaque année, selon l’OIT on dénombre quelque 374 millions d’accidents du travail non mortels, qui entraînent une absence du travail. 160 millions de nouveaux cas de maladies professionnelles sont enregistrés chaque année. Plus de 2,5 millions de personnes meurent dans le cadre de leur travail, soit environ 5 000 décès par jour.

De plus, l’OIT a estimé à près de 4% la part des indemnités et absences du travail dues aux accidents du travail et aux maladies professionnelles dans le PIB mondial.

Sachez également que plus de 300 millions de travailleurs dans le monde estiment ne pas pouvoir signaler des problèmes de SST à leurs employeurs sans risquer d’être pénalisés.

Sources : Lloyd’s Register Foundation Enquête mondiale sur les risques 2019

Or, dans les entreprises où les travailleurs se sentent à l’aise pour discuter ouvertement des risques professionnels ou des dangers éventuels sur le lieu de travail, et où la Direction collabore de façon proactive avec eux pour trouver des solutions adaptées, efficaces et durables, on dénombre :

  • 64 % d’incidents de sécurité en moins ;
  • 58 % d’hospitalisations en moins.

Sources : Harter et al., The relationship between engagement at work and organizational outcomes: 2020 Q12 Meta-Analysis

Y a-t-il des différences de culture de la SST selon les pays ?

La répartition selon les régions du monde montre que le nombre des accidents du travail a diminué dans beaucoup de pays industrialisés. A l’inverse, certains pays d’Amérique latine et d’Asie comme la Chine, connaissent une hausse rapide de ces accidents.

Si dans beaucoup de pays industrialisés le nombre de décès causés par un accident du travail a diminué, le nombre des décès causés par une maladie professionnelle a augmenté.

Risques d'accidents du travail ou de maladies professionnelles liés à un travail pénible

Rappelons qu’en France, à travers le Document Unique (DU), l’employeur est tenu de mener régulièrement une évaluation des risques professionnels, consistant à : 

  • identifier les dangers ; 
  • évaluer les risques associés ; 
  • prendre les mesures adaptées pour maitriser ces risques.

En effet, il est reconnu qu’une évaluation des risques sur le lieu de travail bien menée :

  • contribue à protéger la santé et le bien-être des travailleurs ; 
  • profite à l’entreprise à travers une meilleure organisation des pratiques de travail ;
  • augmente la productivité.

C’est pourquoi les employeurs devraient s’assurer que les travailleurs et/ou leurs représentants participent pleinement au processus dévaluation des risques. Car ce sont eux qui disposent d’informations utiles sur la façon dont le travail est réalisé, ce qui rend l’évaluation plus complète et efficace.

Pourquoi et comment créer une culture positive de la SST ?

Plus d’une centaine de pays participent à la célébration de la Journée Mondiale pour la Sécurité et la Santé au travail. Ils organisent des manifestations et des événements particuliers pour promouvoir une culture positive de la SST.

Les ministères du Travail et de la Santé, les milieux d’affaires, les organisations de travailleurs et les employeurs sont appelés à renforcer leur coopération.

Dans certaines entreprises, Direction et Travailleurs s’associent pour encourager le dialogue social, proposer des animations. Le but est de sensibiliser les salariés aux risques professionnels et de développer une culture de la sécurité au travail.

Les bénéfices sont multiples : 

  • de meilleures pratiques de gestion de la SST ; 
  • des taux d’accidents et de lésions moins élevés ; 
  • un taux d’absentéisme moindre ;
  • de meilleurs résultats en matière de QVT ;  
  • une productivité accrue.

Le saviez-vous ?

Au Canada, tous les 28 avril, la tradition est de mettre le drapeau national en berne sur la Colline du Parlement ainsi que sur tous les immeubles du gouvernement fédéral. Chaque année, employeurs et travailleurs commémorent le Jour de deuil de plusieurs façons. Certains allument des bougies, déposent des couronnes. D’autres portent une épinglette commémorative, un ruban ou un brassard noir, et se recueillent en silence.

Pour cette Journée Mondiale de la Sécurité et de la Santé au Travail, un rapport, une présentation Powerpoint et un webinaire mondial sont proposés.

N’hésitez pas à me faire part dans les commentaires de vos retours ou de vos suggestions quant aux prochains thèmes que vous souhaiteriez voir abordés.

Je vous dis à la semaine prochaine pour un nouveau sujet d’ergonomie.

Pour aller plus loin :

Informations sur la Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail 2022

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager ! ;-)

Tags:

6 Responses

  1. En tant que gestionnaire je peux te dire que je réussis a faire une vrai différence sur la culture de la SST. Je pense que lorsque ca vient du boss c’est plus facile pour l’équipe de prendre soin d’eux.

    • Très bel article. Cette démarche rejoint la mienne, orientée sur la prévention routière. Moins d’accident automobile = moins de constat = moins d’absentéisme et moins de dommages corporels 😉.

      • Merci pour ton commentaire. J’adhère complètement au cercle vertueux que tu décris.
        J’aime bien la version anglaise de notre bon vieux proverbe : « Une once de prévention vaut une livre de guérison ».
        J’ai noté l’adresse de ton blog constatamiableauto.com et irais voir avec intérêt.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :